The Museum Of negative Art Donne une activité amusante rendez-vous pour couples avec convenable spontanéité

  • 3 weeks ago
  • 1

Le bref variante: Le Musée d’Art mauvais a commencé avec passion d’un homme pour très terrible peintures. Jerry Reilly compilé pauvre artwork parce que il pensait il y avait clairement quelque chose fascinant à regarder d’un artiste erreurs about canvas. Il a découvert certains autres individus discuté leur appréciation pour soi-disant mauvais art, et, en 1994, il a commencé exposer leur collection personnelle dans une galerie gratuite dans Nouveau Angleterre. Maintenant, le Musée d’Art négatif présente et commémore mal interprété oeuvre dans cave d’un un vintage vaudeville cinéma. Le musée à but non lucratif a obtenu plus de 700 parts, et chaque you got un compte informer. Quelques-uns des art mural se sont avérés être within aux puces marchés ou bennes à ordures, et d’autres par hasard contribué par écrivains et chanteurs ou leurs proches. Couples à Somerville, Massachusetts, peuvent voir le galerie d’art parler de amusant et commencer une discussion. L’entrée est gratuite à tout ou à tous, donc c’est un abordable et amusant endroit à simplement prendre une soirée ensemble. Avec faits saillants peu orthodoxes oeuvres d’art qui donnent hommes et femme francaise pour rencontres quelque chose dont vous devriez discuter comme ils marchent à travers la galerie. Les art mural motiver attraction, conversation, et humour, donc le Museum Of Bad Art does recharger presque n’importe quoi pour voir tous.

Lovers peuvent admirer marvel beaucoup de fascinant pieces et dépenser restante des night out parler ce qui fait art génial ou terrible.

Le Musée d’Art négatif peut faire artwork beaucoup plus pratique pour tout le monde parce que vous n’avez pas à ont beaucoup créatif compréhension voir dans lequel ces art mural déplacés faux.

“ils ne sont pas artwork par aucune signification,” Louise reconnue, “néanmoins ils sont importants et valorisés par une personne, et de maintenant nous sommes valorisons et chérissons eux. “

Compare listings

Compare